La Typologie du Pyramidiot

Des pyramidiots, il y en a beaucoup. Beaucoup trop, diraient certaines mauvaises langues, mais sans eux, il faut bien avouer que les internets seraient encore plus calmes qu’un dimanche après-midi dunkerquois.

Et avec cette masse interminable d’esprits farfelus au QI en négatif, il est primordial de savoir à quoi s’attendre. Comme toute démarche scientifique qui se respecte, le Sapeur se devait donc d’établir….

…la  Typologie du Pyramidiot

Vous allez voir, dans cette foule de candidats à la GBDG (Grande Baffe Dans la Gueule, seule et unique procédure reconnue et attestée par l’ONU pour traiter les cas de pyramidiologie aigüe), on distingue plusieurs grands types de pyramidiots, que je vais vous présenter ici, au terme d’une longue recherche ayant nécessité plusieurs décennies de travail (si j’vous jure). Il va de soi que ladite liste a vocation à être enrichie au fur et à mesure du temps qui passe et des investigations de votre serviteur. Captures d’écran certifiées 180% authentiques.

Le type « Érudit » :

Pyramidiot 1.png

Sans titre.png

Le type érudit, c’est bien simple : il sait. Ne cherchez pas à savoir pourquoi ni comment, il sait, c’est tout. Sa parole fait force de loi, ça ne se discute pas : il arrive, et il pose une vérité. Plusieurs grandes universités lui ont déjà fait des propositions de poste pour devenir maître de conférences, propositions qu’il a refusé bien sûr, car comme chacun sait, tout le système éducatif fait partie du Système©, et il se refuse à faire partie du complot de la vérité officielle qui enseigne une histoire faussée à nos chères têtes blondes. Alors oui, c’est vrai qu’il a du mal à orthographier correctement Gizeh et Khéops, mais que voulez-vous, c’est là le lourd fardeau de la connaissance. N’envisagez même pas de remettre en question la vérité qu’il consent bien humblement à vous révéler, bougre d’ingrat.

Le type « Questionneur » :

2.png

Le questionneur, c’est un curieux. Il est nouveau, il est jeune, il est frais, il est candide, il se pose tout plein de question avec une innocence presque touchante, car il cherche de bonne foi des réponses à ses questions. Lui non plus n’est pas un champion de la grammaire, mais on s’en fiche : il veut savoir, il veut comprendre. A condition que ça confirme ses idées préconçues bien sûr, car il ne vous accordera pas un seul instant d’attention si votre réponse n’inclut pas au moins une civilisation-ancienne-et-avancée. En fait, sa question ne s’adresse qu’a ses propres congénères pour être certain d’avoir la réponse qu’il attend, ayant déjà une solide idée préconçue. CF le spécimen ci-dessus qui, apparemment, est parvenu à la conclusion que l’espèce humaine n’est pas la « première venue » sur Terre, car « nous sommes des terrests ici ».

Le type « Chercheur Indépendant » :

cafay.png

Le Chercheur Indépendant, n’est rien de moins qu’un visionnaire. Il se caractérise par sa propension à « faire ses propres recherches » en solitaire, c’est-à-dire à passer ses après-midis dominicaux à voir des documentaires sur YouTube, et à lire des articles plus ou moins rédigés sous cocaïne sur jacquesgrimault.fr, lesOVNISsontparmisnous.com, conspirationmondiale.net, tamèreenslipchezlesIlluminatis.org et autres sources tout à fait fiables.

Le Chercheur Indépendant est indépendant pour une bonne raison : tous les autres chercheurs de la science officielle sont des agents du complot, du Système©, et du nouvel ordre mondial. Ces vils individus ont, comme chacun sait, acheté leurs diplômes grâce à l’argent qu’ils tirent du commerce illégal des bébés phoques et du trafic d’organes, et bien sûr ils s’en servent pour asseoir leur position dominante grâce aux concours des merdias© et ne jamais se remettre en question face aux Chercheurs Indépendants, preuve s’il en fallait une de leur appartenance à la race des hommes-lézards. Cela tombe sous le sens évidemment, je n’ai pas besoin de te rappeler, cher(e) lecteur (trice), que remettre en question un fait scientifique et se faire rire au nez par ledit scientifique est une preuve incontestable qu’on a raison.

Le Chercheur Indépendant est donc un électron libre qui étudie dans son coin et fait des recherches qui, il en est sûr, seront reconnues bien après sa mort comme une source éclatante de lumière et de vérité face à l’omerta des égyptologues illuminatis. Peu importe sa qualification sur le sujet – le monsieur cité en exemple ci-dessus a affirmé qu’il s’y connaissait parce qu’il « bosse dans le technique » (authentique) -, il est plus calé qu’un scientifique, puisqu’il est indépendant. Il va donc proposer ses théories indépendamment de la dictature scientifique en place. Le spécimen ci-dessus est donc fermement convaincu que la grande pyramide de Gizeh est une pompe à eau. Heureusement, de nos jours Leroy-Merlin en vend pour 75,99€, comme quoi la technologie, tout de même hein.

2ydXUnt.png

Le type « Dénonciateur » :

21083070_10154748776780779_1824488217573730075_o.jpg

Le Dénonciateur se résume en une phrase tout simple : les scientifiques sont des hérétiques à exterminer le plus rapidement possible. Il est récurrent que le Dénonciateur soit aussi du type Chercheur Indépendant, en cela qu’il partage avec lui un rejet absolu du monde scientifique. Ce point de vue, il l’éructe auprès de quiconque veut l’entendre concernant tous ceux qui font, de fait, partie du complot, étant donné qu’ils ne sont pas d’accord avec ses convictions personnelles ou/et ses maîtres à penser. Notez que pour ce type d’individu, « les scientifiques » est un terme au sens tellement large qu’il pourrait facilement englober toute la Voie Lactée : ça comprend les égyptologues, les archéologues, les géologues, bref tout ce qui peut selon lui porter une blouse blanche et s’exprimer en formules mathématiques imbitables. En tout cas, c’est ce que Dédé lui a dit au bistrot.

En bon rebelle, il consacre donc sa vie de tous les jours (enfin, derrière son écran hein, parce que bon) à dénoncer cheveux au vent les agissements de la mafia scientifique qui fait rien qu’a opprimer le peuple et cacher la vérité à la face du monde. Quelle vérité, et pourquoi la cacher, ça il n’en a aucune foutue idée, mais ce qui est sûr c’est qu’on la lui fait pas à lui, ahahâââ.

Le type « Groupie » :

Groupie.png

Le Groupie voue un amour inconditionnel à une figure du monde de la pyramidiologie. Donc pas à une théorie ou une idée en particulier, mais plutôt à la ou les personnes qui la portent : qu’il s’agisse de Jacques Grimault, Dominique Jongbloed, Deï Mian, Patrice Pooyard ou allez savoir qui, il en est fan. Peu importe ce qu’ils disent d’ailleurs : ce qui compte, c’est que ces héros du quotidien osent braver l’omerta et publier un peu partout sur les internets leurs théories, leurs révélations-qui-vont-changer-le-monde-jt’y-jure-taktak, leurs recherches indépendantes, leurs schémas, leurs interviews, leurs documentaires, bref, tout. Pour le Groupie, ces rebelles 3.0 méritent la Légion d’Honneur (au moins) pour avoir le front de s’opposer à la dictature de la « science officielle », et plus ses idoles sont critiquées, plus il veut leur faire des bisous, quand bien même leurs arguments sont affligeants de connerie. On ne lui demande pas de réfléchir, juste d’aimer et d’être dans le bon camp.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s