Le virus du complot

Huit français sur dix adhère à au moins une théorie du complot, à ce que nous dit cette étude de l’Ifop qui fait l’actualité. Et 9% d’entre eux vont jusqu’à penser que la Terre est plate. Ça ne fait évidemment pas une majorité, mais songez que ça donne tout de même plus de six millions de personnes, rien que dans notre pays, qui croient réellement que la planète ressemble à une grosse pizza. Et dans le tas évidemment, il y a aussi les théories sur l’origine alien des pyramides égyptiennes. Je ne sais pas vous, mais ça me fait froid dans le dos que des demeurés pareil se comptent en millions. L’humanité du XXIe siècle profite d’un taux record d’alphabétisation et d’éducation, jamais atteint jusqu’ici dans notre histoire. Et malheureusement, l’omniprésence des médias, des réseaux sociaux et d’internet profite aussi aux escrocs et aux gourous de toutes sortes qui répandent leurs idées nauséabondes à la vitesse de la fibre optique. Si les bonnes idées circulent plus vite, les mauvaises aussi voire plus.
Si l’on écarte la frange de personnages qui sont déjà fous à lier ou/et irrécupérables, la grande majorité de ces personnes sont des individus que l’ignorance a poussé à croire -naturellement- la première personne qui leur a servi un discours farfelu mais forcément plus attrayant qu’un raisonnement scientifique construit, mais bien plus terre-à-terre.
Comme ce qui est caché excite l’imagination et que nous aimons nous raconter des histoires, la plupart des gens que vous croiserez dans la rue seront toujours plus attirés par une histoire de géants aliens construisant des pyramides à coups de vaisseaux spatiaux plutôt que par un universitaire qui brisera ces fantasmes en expliquant qu’avec un simple cabestan et quatre personnes, on tire des charges d’une tonne sur aussi loin qu’on veut.
Bref, ces gens sont des victimes ni plus ni moins. Le problème, c’est que le virus du complot est, concrètement, presque irréversible puisqu’il n’admet pas de remise en question. On ne peut qu’être d’accord avec eux, ou ne pas l’être et donc justifier qu’ils ont raison.
A l’heure où ce virus a infecté une personne sur deux dans la masse des gens que vous avez croisé aujourd’hui, on ne rappellera jamais assez que l’instruction et la culture sont un antidote désespérément nécessaire contre la bêtise et l’ignorance.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s