Bâtisseurs de l’Ancien Monde, épisode VI

Re !

ÉPISODE VI

Où en étions-nous ? Oui ! À « retournons à Puma Punku », après être allé aux pieds des pyramides réciter leur baratin.

Le club des andouilles repart donc en Bolivie, et entreprennent de faire des mesures sur des blocs, toujours pris au hasard sur le site de Puma Punku.

2.JPG

Ils les choisissent en fonction de leur méthodologie très spéciale (« on prend les blocs avec des formes un peu bizarres ») et ils recommencent à les « mesurer », c’est-à-dire à prendre des mesures au pif avec des critères complètement aléatoires et des instruments pas adaptés. Allez savoir pourquoi, mais pour eux, un simple mètre-ruban ne rentrait pas dans les notes de frais de leur Ulule au montant indécent, ils utilisent un mètre laser, parce que pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!

Ils obtiennent  22 cm sur certains, puis 21,9 cm (« rendez-vous compte, à un millimètre près ! »), puis 30 cm, puis 1 mètre de haut précisément pour « ces gros blocs en forme de H »

4.JPG

 

Et Erik Gonthier se met à parler.

01:01 « J’observe simplement les 

4.1.JPG

moyennes de ces mesures, elles sont extrêmement proches, c’est à croire qu’on a travaillé ici avec un outillage mécanique. Or il semblerait que (à priori) on pourrait dire que ça a été fait à la main; mais la précision est telle que ça nous pose de sérieux problèmes. On est dans un système décimal ultra précis, ça veut dire qu’on n’est pas dans de l’aléatoire, on peut presque dire que les blocs ont été même préfabriqués« 

 

Stop, stop, STOP.

Vous buvez de la Javel au petit déj’ où quoi ? Primo vous ne faites pas de moyennes (ou si vous en faites, vous ne les citez même pas), vous avez montré trois mesures que vous avez faites, et rien de plus.

Deuzio, que ces moyennes vous donnent telle ou telle mesure, c’est une chose, mais qu’est-ce que c’est que ce parallèle idiot que vous faites avec un outillage mécanique ? Je me vois contraint de radoter une fois de plus, mais l’invention de l’outillage mécanique et sa diffusion dans les métiers de la maçonnerie, de la sculpture et de la taille de la pierre n’a pas permis de bosser avec une telle précision : ça, on savait déjà le faire avant ! Ce que cet outillage perfectionné a permis, c’est de standardiser les tâches et les rendre plus rapides ! Qu’est-ce qui vous prouve que ce bloc de pierre en forme de H a été fabriqué avec un outillage mécanique ? Rien, comme d’habitude ! Donc, c’est une énième assertion.

Tertio, votre méthodologie aberrante fait encore des siennes : rien ne vous dit que les blocs ont été préfabriqués, non seulement parce que vous êtes incapables de le prouver mais en plus parce que vos mesures, là encore, ne sont pas exhaustives !

OUI, c’est toujours le même problème que dans les chapitres précédents, ou vous jouiez la comédie en obtenant une « planéité » presque parfaite avec un instrument qui ne sert pas à ça et en mesurant une minuscule portion d’un seul bloc sur l’intégralité du site !

Même en partant du principe que ça veuille dire quelque chose mais on abordera ce point-là ensuite, pour pouvoir agiter vos mesures  comme un argument concret –et ça serait bien le premier dans cet étron d’1h30-, encore faudrait-il commencer par les prendre CORRECTEMENT§§§

Parce que là, tout ce que vous faites c’est prendre trois mesures sur les centaines que vous pourriez et auriez dû faire, et-c’est-tout ! Rien que la simple hauteur des blocs par exemple, pour que ça ait du sens il faut que vous preniez vos mesures sur chaque côté de ce putain de bloc, et pas juste à l’endroit où il fait un mètre pile de haut !

Et ensuite, ce bloc en forme de H fait un mètre, de haut, oui, et alors ? En soi, c’est possible, mais c’est l’interprétation que vous en faites qui est complètement idiote. Qu’est-ce que c’est censé vouloir dire ?!

En quoi le fait de trouver UNE mesure de 1 mètre signifie quoi que ce soit ?

Mettons que les Précolombiens aient effectivement connu le mètre ; qu’est-ce qui les oblige à tailler des blocs d’un mètre de haut juste pour ça ?! Notre civilisation aussi connaît le mètre, pourtant nos temples, nos églises et nos mosquées ne sont pas bâties avec des blocs de calcaire de pile poil un mètre juste pour montrer qu’on le connaît ! Et d’ailleurs, comment ça se fait que si les précolombiens utilisaient cette unité de mesure, tous les autres blocs du site ne l’utilisent pas ?! Ça n’a aucun sens !

Tout ce qu’ils font là, c’est une mise en scène millimétrée pour rendre cette découverte à deux balles incroyable («Un mètre pile? Un mètre pile ! ») aux yeux du spectateur non averti et lui rentrer dans le crâne que c’est la découverte du siècle alors que c’est juste affreusement stupide !

Et ne parlons pas de cette façon de mesurer toute pétée avec un portable posé sur le rebord, qui n’est pas plus stable ni plat (surtout sur son dos) que la surface sur lequel il pose son télémètre ! C’était si dur que ça de demander à quelqu’un de le tenir, ou encore une fois d’utiliser un foutu mètre RUBAN ?!

Et enfin, Gonthier loupe encore une belle occasion de la boucler en pérorant que « on est pas dans d’l’aléatoire ! », parce qu’aucun architecte ne bosse avec de l’aléatoire, ça tombe sous le sens, les bâtiments sont tous pensés à l’avance ! Mais là aussi c’est du persiflage pour sous-entendre hypocritement que les Zanciens Bâtisseurs© sont derrière tout ça!

 01:02 «les blocs en forme de H mesurent 1 mètre de hauteur; les croix, 30 cm de largeur, ce renfoncement-là, 22 cm. On est en système métrique. »

Mais c’est FAUX, bordel ! On est en système métrique parce que tu utilises le système métrique pour faire tes mesures, andouille ! Si on décide de mesurer ce machin en pouces, alors ta mesure de 30 centimètres va se transformer en 11,811 pouces, non mais regardez-moi ça, PRESQUE 12 POUCES QUOÂÂÂH !

Et passe encore pour une mesure d’un mètre qui représente le mètre-étalon de base, mais tu veux bien me dire ce que 22 et 30 centimètres sont censés signifier ?!

Ou alors quoi, c’est l’absence de virgule qui rend le truc plus, euh, plus… dingue?

Ça ne marche pas non plus alors, parce que dixit vos propres images :

s6e3f.JPG

qzd5+6q.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Bref, on nage en plein délire, et trouver une mesure en centimètres ne signifie absolument pas que les précolombiens l’ont mesuré comme ça !

Ayant obtenu ce qu’ils voulaient, à savoir l’effet « ah mais attend y’akek’chose kivapa », ils peuvent passer au plat de résistance de ce chapitre, à savoir une longue, chiante et tarabiscotée phase de description du mètre et des inévitables rapports géométriques foireux qui vont avec.

Ils ne se privent cependant pas d’un nouveau mensonge, histoire de rester chauds :

« Le mètre étant basé sur une mesure de la Terre, on ne peut pas le connaître si on a pas mesuré la Terre. Et deuxièmement parce qu’on a mesuré la Terre et institué le mètre en 1795 »

… ce qui est faux, puisque le géographe grec Ératosthène, qui avait déjà déduit de ses observations que la Terre était ronde, avait obtenu en son temps (-276,-194 av. J.-C.) la circonférence de la planète, à partir de l’observation des angles du soleil et de la distance séparant les villes de Syène et Alexandrie. Ce qui lui a permis d’obtenir une circonférence de 39 375 kilomètres environ, c’est-à-dire la bonne à 700 km près ! Du coup, comment ça se fait qu’il n’en aie pas déduit le mètre, lui ?

« Et c’est encore plus gênant de le trouver sur des blocs qui s’ils étaient en bois, ne dénoteraient pas dans un Ikea »

q6z87d468qz74d86qz7d68qz74.JPG

wow.jpg

Ah la vache, mais qu’est-ce que vous êtes malaisants quand vous essayez de faire de l’humour alors que vous n’êtes déjà pas foutus d’aligner plus de deux phrases sans mentir!

« Un modèle apparemment apprécié car reproduit au milieu de nulle part, à 4000 mètres d’altitude, avec des dimensions en mètres »

De quoi ? Non seulement « nulle part », ça s’appelle « chez moué » quand on est un habitant de cette ville du temps où elle était autre chose qu’un appeau à couillons, mais son altitude ne change rien au problème, et surtout, vous êtes sérieusement en train de dire que vos fameux blocs « préfabriqués » ont été reproduits à la chaîne alors qu’on peut voir sur vos propres images qu’ils sont tous différents ?!

q46z8d48qz4d768q4zd68qdz.JPG

…et d’ailleurs ça expliquerait pourquoi ils ne les ont pas mesurés malgré les prétextes à la con invoqués par Sylvie : « ils étaient soit trop dégradés, soit inaccessibles ».

pratu.JPG

01:03 « Donc voilà le problème ; puisque le mètre est relié à la mesure de la Terre, si ce sont bien les pré-incas qui ont bâti ce site, alors il n’y a pas cinquante possibilités : soit c’est le hasard, soit  les pré-incas ont mesuré la Terre, soit on le leur a transmis « 

Et encore une assertion ! SI ce sont bien les pré-incas qui ont construit cette ville, ça ne s’évacue pas comme ça, ton SI, il fait la taille de la Lune au minimum ! Le problème de toute ton hypothèse, c’est qu’elle est certes enthousiasmante sauf qu’elle repose sur un tout petit détail ô combien gênant : là encore, vous n’avez aucune preuve que ce ne sont PAS les pré-incas qui ont bâti ce site, ni que le mètre existait à l’époque, ni qu’il a été transmis à travers l’Histoire si c’était le cas.

A l’inverse, elles ne manquent pas pour pouvoir affirmer que c’est ce peuple qui a édifié cette ville! Ici par exemple, vous avez le résultat d’une campagne de datation par carbone 14!

Et ils repartent dans l’autre sens, en Égypte à nouveau !

Sylvie explique donc que les égyptiens mesuraient en coudées ; que les dimensions de la Grande Pyramide sont de 280 x 440 coudées (hauteur x base), bla, bla, bla… quand soudain, c’est le drame :

01:04 « Des égyptologues affirment que les Égyptiens possédaient un faible niveau mathématique, et qu’il ne connaissait ni Pi, ni le nombre d’Or« 

reactionmeme11.png

Et allez, énième mensonge ! C’est FAUX : on ne connaît pas l’origine du nombre d’or ; à part qu’il est théorisé dans l’Antiquité et que plusieurs monuments de cette période semblent l’avoir utilisé. Les Égyptiens peuvent très bien l’avoir découvert, sauf qu’on n’en a pas la preuve directe, et contrairement à vous les archéologues n’affirment rien sans en avoir la preuve tangible ! Donc la question reste en suspens jusqu’à ce qu’on ai du nouveau.

Même chose pour Pi : je rappelle que les Égyptiens n’utilisaient pas le zéro ; et que s’ils n’ont pas non plus utilisé Pi (ou s’ils l’ont fait, on en a pas de traces), ils ont en revanche consigné par écrit dans le papyrus de Rhind des suites mathématiques très complexes qui obtiennent des valeurs approchées de Pi, ce qui revient grosso modo au même !

Mais surtout, puisque les affreux-dictateurs-de-la-Science-Officielle imposent un secret complètement débile sur le sujet, vous seriez capable de citer les « égyptologues » qui osent sortir une connerie pareille ?! Évidemment que non : c’est faux aussi, aucun scientifique digne de ce nom n’a jamais dit que les égyptiens avaient « un faible niveau mathématique », et c’est probablement la raison pour laquelle ils ne citent personne là où ça servirait le plus leur argumentaire de merde ! Allez, on va refaire le test du « qu’est-ce que j’obtiens avec deux mains, un clavier et un Q.I. supérieur à douze ?! » :

Ho dis-donc, c’est marrant on trouve des dizaines de publications archéologiques sur les mathématiques égyptiennes, ici, ici, ici, ici et encore ici !

Elles dateraient pas un peu, vos infos ?

« … mais si moi qui dormait durant mes cours de math, j’ai réussi à comprendre, c’est que ce n’est pas si compliqué que ça en a l’air »

ennui.JPG

Ah parce que tu penses que t’es une référence vu le nombre de stupidités sorties jusqu’ici ?!

Et ils renvoient à Internet pour se renseigner sur le nombre d’or (« vous trouverez beaucoup de vidéos sur internet qui l’expliquent en détail !»), parce que c’est bien connu :

faitesvospropresrecherches

Bla, bla, bla, elle évoque la Suite de Fibonacci, puis re-le nombre d’or, puis la divine proportion de Vinci (le vieux barbu, pas la boîte de BTP), et ses occurrences dans les représentations du monde et de l’art, et gnégnégné, il n’y a rien de spécial à relever là-dedans, ça sert à combler le vide entre deux mensonges et ça fait plus sérieux.

9.JPG

« En Égypte ils employaient la coudée, que certains disent variable, mais pour la Grande Pyramide sa valeur est obtenue avec certitude, car la chambre haute est faite de granit assemblé avec précision. La valeur obtenue, déduite par les mesures de cette pièce, oscille entre 0,5235 et 0,5236 mètres, soit 52 cm 3 mm et cinq ou six dixièmes de millimètres. C’est la coudée royale employée dans la Grande Pyramide.»

 

2caa106906a472bdfafa745549c4c325

 

 

  • Maldità jefe, arrêtez de brailler, vous allez obtenir votre propre échelle de Richter !

 

 

 

Mais j’en ai plein le cul de ces raccourcis à deux balles ! Non, on n’obtient pas la coudée « avec certitude » ! Tu obtiens une coudée SU-PPO-SÉE ! On ne connaît pas la coudée utilisée par les architectes du pharaon Khéops ; j’en conviens que c’était probablement cette valeur-là qui était utilisée, ou qu’il n’y avait que très peu de différence, sauf que tu n’en as aucune preuve ! Elle est là, la nuance ! On n’affirme rien si on n’en est pas certain !

Bref, on commence la longue dégringolade de la logique avec ce passage, où la bande à Basile va tenter de prouver le rapport de la coudée au mètre, et par « prouver », je veux dire qu’ils vont y coller des morceaux de scotch dans tous les sens, de la ficelle de chanvre et renverser de la glue dessus en vrac. Attention.

01:06 « cette dimension vaut 1. Pas d’unité, JUSTE 1. La longueur du cercle, c’est cette dimension fois Pi, donc là ça nous donne Pi. » […]

10.1.JPG

 «… on découpe le cercle en six parties. Chacune vaut 0.5236 et ce qui reste vaut  2,618. C’est le nombre d’or au carré. Ces trois nombres sont liés par ce cercle de 1 de diamètre »

10.JPG

Jusque-là, c’est clair, non ? Et c’est presque correct. Cela dit, j’aimerais bien savoir pourquoi ils décident de le diviser par six et pas par 2 ou 96, à part que c’est l’unique moyen d’obtenir 0,5236, mais admettons. C’est alors qu’entre l’invité-expert en carton suivant, Pascal Waringo, tailleur de pierre, qui est réellement tailleur de pierre, j’ai vérifié.

11.JPG

Toujours rien à relever ici, car il ne faut que leur expliquer le fonctionnement de la coudée, du pied, etc ; puis c’est le retour au schéma circulaire et aux mesures à la con.

« …si on veut mesurer ce cercle, il nous faut une unité de mesure. Prenons le yard ; alors cette dimension vaut un yard est celle-là 0.5236 yard ce qui ne correspond à rien de particulier… »

11.1.JPG

« … en revanche, si ceci vaut 1mètre, alors cette dimension vaut Pi en mètre / 6 soit 0,5236 mètres, soit la valeur de la coudée royale de la grande pyramide, ce qui ne peut être qu’un hasard, vu que le mètre a été adopté en 1795 après qu’on ait mesuré la Terre »

« PI EN MÉTRES » ?! Mais depuis quand Pi se mesure en mètres ? Pourquoi pas en kilos, tant qu’on y est ? Ça n’a aucun putain de sens ! Et ce que je n’ai pas dit plus haut, c’est que votre opération est fausse : 3,14/6, ça donne 0,5233, pas 0,5236 ! A moins bien sûr d’arrondir à la quatrième décimale supérieure, ce que vous justifiez par… ? Une idée préconçue, comme d’hab ! C’est du bidonnage complet !

Et du coup, leur nombre d’or aussi va dans le mur ! Parce que 3,14 – 0,5233, ça fait 2,6167 et pas 2,618 !

Et tout ça pour le raccorder à une valeur de coudée que vous déduisez à partir de mesures hypothétiques jusqu’au bout des ongles ?!

Mais le pire c’est que tout ce cirque de chiffres incohérents et présentés comme réfléchis alors qu’il ne le sont pas ne vise qu’à masquer la première putain de question que n’importe qui se poserait face à ça : pourquoi ils n’ont pas directement mesuré leur pyramide en mètres, du coup ? Utiliser deux unités de mesures pour concevoir les plans de ce bahut, c’était juste pour faire joli ?

« Prenons maintenant les mesures de la grande pyramide en mètres. »

STOP. Je n’ai même pas besoin d’attendre la fin ce raisonnement-là pour détecter que quelque chose ne va pas : pourquoi prendre les mesures de la grande pyramide en mètres ?! Je rappelle que ce que cette arnaqueuse essaie de prouver, c’est que les Égyptiens connaissaient déjà le mètre, alors pourquoi son raisonnement part déjà du principe qu’elle a raison avant même de le démontrer ?

C’est un énième sophisme, mais continuons.

 « Ces proportions faut que si on divise ça par ça, dans n’importe quelle unité de mesure le résultat donne Pi.

mesures1.JPG

Alors avant même de vérifier ça, auriez-vous l’extrême obligeance de vous sortir les doigts du cul pour justifier vos valeurs ? Pourquoi deux côtés par la hauteur ? Pourquoi pas par la superficie, par quatre côté, par la longueur d’un couloir intérieur ou n’importe quelle autre valeur parmi les centaines qu’on peut sortir de ce foutu bâtiment ?! Ça n’a aucun sens !

Ensuite, qu’est-ce que c’est que ces valeurs avec lesquelles vous faites vos calculs ?!

mesures.JPG

146,608 mètres de haut sur 2 x 230,384, ça ne correspond à RIEN, ces valeurs sont complètements fausses. La hauteur, déjà : il ne vous aura pas échappé que la pyramide de Khéops a perdu son revêtement de calcaire avec les siècles et qu’en plus, son sommet a été dégradé aussi, ce qui fait qu’on ne dispose d’aucune mesure précise de sa hauteur vu qu’on ne peut plus la réaliser. Tout ce dont on dispose aujourd’hui, c’est une mesure estimée, et je pèse mes mots, mesure qu’on estime à 280 coudées, soit autour de 147 mètres EN-VI-RON.

Alors pourquoi vous, vous choisissez 146,608 mètres précisément ?! On ne trouve aucune trace d’une telle mesure dans le monde scientifique et ces bouffons ne se donnent jamais la peine de sourcer leurs calculs, donc l’explication la plus plausible c’est que là encore, on assiste à un sacré bel enfumage de Pouillard et sa bande, qui ont manipulé les chiffres et choisis exprès ces valeurs-là, qui sont les seules à partir desquelles l’opération pré-citée peut aboutir à Pi. Et encore, à condition d’arrondir à deux décimales, ce qu’ils ne justifient pas non plus :

(2×380,84)/14,608 = 3,1428571428

 Pi est égal à 3.1415926535

Et la base, maintenant ? Pour eux, elles font toutes 230,384 mètres, ce qui est là aussi un joli mensonge puisque non seulement aucun des côtés ne fait précisément la même longueur qu’un autre, mais d’après cette publication qui figure parmi les dernières études scientifiques en date de la pyramide, les quatre côtés de la base font respectivement 230,256 mètres au nord, 230,295 mètres à l’est, 230,329 mètres au sud et 230,378 mètres à l’ouest !

Bref, on ne retrouve 230,384 mètres nulle part et encore moins sur deux côtés ! Et ne me dites pas que ces pauvres choux n’ont pas pu lire ce papier, c’est en libre accès et publié depuis 2015 !

Et ais-je besoin de préciser que quand on prend les bonnes valeurs et pas celles qui nous arrangent, cette opération idiote ne donne plus DU TOUT la valeur de Pi ?

Mais quand on est en mètres, cette dimension divisée par celle-ci donne Pi, mais cette dimension moins celle-ci donne Pi  x 100, ce qui ne fonctionne qu’avec le mètre« 

D2VuD_RW0AAMvuD.png

MOINS celle-ci ?! Nouvelle absurdité : non seulement on ne sait toujours pas pourquoi ils prennent ces mesures-ci (qui sont fausses je le rappelle), mais toujours sans aucune justification, d’un coup on décide de passer d’une division à une soustraction ?

CA N’A AUCUN PUTAIN DE SENS§§§

Et c’est toujours aussi faux en plus, votre démonstration débile marchera avec absolument n’importe quelle unité de mesure ! Si je décide de mesurer ma pyramide en pouces par exemples, 460,768 pouces moins 146,608 pouces, ça donnera toujours 314,16 pouces ! Ca fonctionne avec absolument tout, et ils réussissent à se planter pour la troisième fois d’affilée sur le chiffre Pi, qui est égal à 3.1415etc et pas 3,1416 !

2caa106906a472bdfafa745549c4c325

 

  • Ma jefe, la pyramide ne fait pas 147 pouces de haut !

 

 

 

Précisément Sergio, elle fait 280 COUDÉES de haut ! En clair, le chiffre Pi, vous pouvez l’extrapoler à partir de n’importe quelle mesure, c’est le principe mathématique de la base d’or et ça a beau être une curiosité d’arithmétique, ça ne prouve absolument pas que les Égyptiens connaissaient le mètre !

13.JPG

01:08 « Cette dimension-là mesure Pi x 10 en mètres, et ce n’est possible qu’en mètres; cette dimension-là plus 2m618 égale cette dimension. Cette dimension plus 2m618 égale cette dimension, plus 2m618 c’est cette dimension ; ça ne se produit que parce que la pièce mesure 10 coudées par 20 coudées« .

… et c’est ce qu’ils font ici aussi ! D’un coup il ne s’agit plus de multiplier par cent mais par dix (on ne sait toujours pas pourquoi) ; la valeur de la largeur de la chambre du roi est multipliée par Phi à condition de mettre celui au carré (sinon ça ne marche pas), et ainsi de suite !

Et le pire, c’est qu’ils admettent eux-mêmes qu’on peut trouver Pi et Phi n’importe où : « Si ça avait été 9 coudées par 18, ou 11 par 22, on aurait trouvé le nombre d’or et Pi en proportions mais pas en mètres » (1 :09 :18)

… et pourquoi veux-tu qu’on y cherche obstinément le mètre alors qu’il n’a aucune raison valable de s’y trouver, je le répète ?!

Notez qu’il est toujours possible dans l’absolu que les architectes de Khéops aient procédé comme ça pour tracer leurs plans ; sauf que le raisonnement de BAM est incohérent du début à la fin et ne cherche qu’à justifier un résultat qu’ils ont déjà trouvé avant même de commencer à bosser ! Et non seulement ils font leurs calculs en mentant systématiquement quand ça les arrange sur les valeurs, mais ils ne justifient aucune de ces dernières et ne disent pas non plus en quoi ça rend la chose infaisable par les Égyptiens !

Oui, parce qu’avec tout ce micmac on l’a peut-être perdu de vue, mais l’idée directrice derrière tout ça, c’est de faire avaler au spectateur noyé sous ces suites indigestes de chiffres que ce sont les Zanciens Bâtisseurs©, et pas les Égyptiens, qui ont construit ces pyramides ! Ce pourquoi ils persiflaient au début de ce passage en prétendant que l’on ne prête aucune connaissance mathématique au peuple d’Égypte !

S’ensuit un nouveau passage à titre informatif sur les mesures utilisées par les architectes de tout poil et autres bâtisseurs de cathédrales, pied, empan, palme, coudée, etc etc. Et vous savez quoi ? Ils parviennent AUSSI à nous pondre un nouveau complot derrière la transmission de la coudée !

« Ce qui veut dire que cette coudée a été imposée par la royauté, qui plus de 3500 ans après la construction de la grande pyramide, serait alors par hasard tombée sur la même valeur »

15.JPG

Visiblement, pas UNE fois il ne vient à l’idée de  ces abrutis que la coudée, le pied et le pouce sont des mesures universelles pour la simple et bonne raison qu’elles sont basées sur les proportions naturelles du corps humain, la première et la plus évidente unité de mesure qu’on a à disposition !

Sylvie enchaîne sur l’histoire de la définition du mètre (ils y tiennent hein), obtenu en fractionnant la circonférence de la planète en 40 millions de parties, et pour une fois elle se pose la question : POURQUOI 40 millions ?

Enfin !

01:12 « Je n’ai trouvé aucune réponse ».

df2.png

 

Aucune réponse ?! Tu te fous du monde ?

Regarde, ça va aller très vite :

1/ Ouvrir une page internet.

2/ Taper « histoire du mètre » dans Google.

3/ Tomber sur cet article.

…qui explique en détail  pourquoi le mètre a été défini tel quel par Jean-Charles de Borda, le type qui présidait la commission de l’Académie des Sciences chargée de la question. Il a opté pour cette unité de mesure et pas une autre, parce que le mètre résulte directement de la mesure de la Terre, déjà exprimée alors en degrés et en grades : un arc de méridien comprend 100 grades (1 grade = 1 centième d’angle droit), et si à ces 100 grades correspondent 10 000 kilomètres, alors une moitié de méridien terrestre, c’est-à-dire un quart de planète, mesure précisément dix millionième de mètre ! Multiplié par quatre, ça fait 40 millions de mètres !

Mais là aussi, c’est votre mauvaise foi qui vous a empêché de faire vos propres recherches ?!

Bref. Enchaînons donc : « intéressons-nous au travail du français Quentin Leplat » (1 :12 :39)

Ah, le voilà, lui! Entre donc en scène Quentin Leplat, nouveau venu dans cette équipe d’ahuris, mais pas dans le milieu: ce mec est un Chercheur de Véritude®, comme ils se définissent eux-mêmes, c’est à dire qu’ils passent leurs week-ends à établir des théories toutes plus débiles les unes que les autres, et à cracher sur la Science Officielle® quand on leur fait remarquer qu’elles le sont.

QLEPLAT.jpg

Quentin Leplat, c’est également l’auteur d’un blog nommé « Message de la nuit des temps » (ça ne s’invente pas, « La Grande Prophétie Ancestrale du Dragon de la Mort » était déjà pris) sur lequel il expose ses théories. Sachant que ce mec est spécialisé dans une branche bien particulière du petit monde des pyramidiots, à savoir celui qui consiste à vomir des suites de nombres et de rapports mathématiques/géométriques sans aucune cohérence, à partir de mesures plus qu’approximatives prises de certains sites historiques. On ne va pas se le cacher, 98% du temps il s’agit évidemment de la seule pyramide de Khéops; et l’invariable conclusion de ces « recherches », c’est que la pyramide n’a aucune vocation funéraire, que tous les monuments mégalithiques -même les menhirs- sont blindés de messages secrets et de symboles géométriques que d’anciennes civilisations nous ont transmises, et éééévideeeement, que le mètre était déjà connu sous l’Antiquité!

A noter tout de même que s’il s’épargne pas mal d’écueils en reconnaissant une grosse partie du monceau d’âneries propagées par LRDP, c’est pour mieux se vautrer dans les siennes derrière, notamment en faisant ses petits calculs à partir de valeurs complètement hypothétiques, qu’il ne justifie jamais, qu’il fait semblant de ne pas voir quand on lui fait remarquer qu’il raconte n’importe quoi, et enfin qu’il censure à vue les contradicteurs de la main droite tout en se lustrant le poil sur fond de « pensée rebelle » de la main gauche, comme tout bon pyramidiot qui se respecte.

Du coup, quel avis plus impartial qu’un neuneu partisan du mètre avant son invention pour intervenir dans un pseudo-documentaire qui cherche à prouver que le mètre était là avant son invention?!

Personne évidemment, parce que la logique c’est pour les faibles ! Il nous raconte donc qu’il a « voulu vérifier statistiquement la présence du mètre en mesurant toutes les portes d’églises dans une zone arbitrairement définie », ce qui refoule déjà du goulot en termes de méthodologie !

Parce que s’il part du principe que le mètre existait déjà et qu’il ne fait qu’en chercher les preuves c’est qu’il a déjà sa conclusion, et quand vous trouvez ce que vous cherchez avant de chercher, ça s’appelle ?

49699459-handsome-businessman-holding-red-cup-and-looking-at-something-far-away-isolated-on-white-background.jpg

Et puis en plus, pourquoi les portes d’églises spécifiquement ?! Et même, pourquoi les églises ?

« …les dimensions des portes d’entrées avait des dist… des largeurs qui pouvait être un nombre de mètres entier ou des portes de 1 mètre de large sur des monuments du 12e siècle et ça c’était tellement fréquent, donc je me suis dit que ce n’était pas le fruit deee.. d’un coup de chance»

Mais c’est de pire en pire ! Et il descend toujours plus loin dans la stupidité du raisonnement en racontant que c’est aussi le cas au château de Chambord, dont il a apparemment mesuré les portes « …qui font circuler d’une tour à l’autre font un mètre de large OU 90 cm de large. Donc c’est très troublant ! ».

Mais ils vont me faire choper un ulcère, ces cons ! Alors pour commencer, on n’a toujours aucune explication sur le choix des mesures ! POURQUOI LES PORTES ?! Le château de Chambord fait plus de 5000 hectares de superficie et plus de 400 pièces internes, et toi, t’as choisi la largeur des portes parmi les millions de mesures possibles et imaginables ? Donc ça veut dire qu’à condition que le mètre soit effectivement transmis depuis des siècles par les architectes, ils ne l’auraient utilisé QUE dans la construction de l’embrasure des portes des bâtiments ? C’est complètement con comme scénario ! Et même pas de manière systématique en plus puisque de son propre aveu, certaines n’en font que 90 centimètres ! Comment on explique ça du coup, 90 ça veut dire quelque chose dans votre petit monde où la logique n’est qu’une vague notion ?

2caa106906a472bdfafa745549c4c325

 

  • Jefe, arrêtez de hurler !

 

 

 

Oui, bon. Vous l’aurez compris, sous ses dehors d’enquête, ce passage, c’est absolument n’importe quoi. Tout est fait pour présenter les résultats de ce « travail » sous un beau jour et le rendre curieux et intriguant pour le spectateur un peu benêt, avec le montage rapide du film, la musique angoissante, l’enchaînement des plans, la manière de présenter leurs résultats : n’importe qui se fait avoir et se retrouve à hausser les sourcils devant sa télé : olala, comme c’est étrange de retrouver le mètre n’importe où !

Mais ça n’est qu’un cache-misère, comme pour LRDP : ce qu’ils ont fait, c’est mesurer au pif des embrasures de portes (et encore, mon intuition me dit qu’on se fait à nouveau entuber sur les chiffres, mais je n’irais pas vérifier moi-même à Chambord) et se servir de tous les résultats qu’ils ont trouvé comme une preuve de leur théorie absurde, dès l’instant où ça tombait sur un chiffre entier. 

Sauf que ça ne peut pas être concluant, d’abord parce qu’ils ne justifient jamais le choix de leur valeurs, qu’ils sont toujours dans l’incapacité totale de prouver que le mètre a été sciemment choisi pour ça et encore plus qu’il a été transmis, qu’ils n’expliquent pas non plus pourquoi les architectes du XVIe utilisaient d’autres unités de mesure et surtout ; si leur hypothèse était vraie, alors on devrait au minimum retrouver le mètre précisément dans l’intégralité de leur corpus à géométrie variable ! Or ils le disent eux-même, parfois les portes ne mesurent que 90 cm, voire « un nombre entier » ! Alors qu’est-ce que ça prouve à part que vous avez été bercés trop près du mur ?

Plus sérieusement, avec une méthodologie aussi pétée, on peut justifier absolument n’importe quoi ! Arrêtez de lire cet article, prenez une règle et essayez de mesurer des objets au hasard chez vous, en largeur, hauteur, profondeur, et faites la liste du nombre d’occurrences des nombres entiers dans vos mesures ! C’est complètement idiot, en réfléchissant comme ça, moi aussi je t’en fais, des documentaires :

Cpldr.JPG

Vous n'allez pas en croiver vos oeils.jpg

Mais vous pensez bien que ça ne décourage pas Sylvie et son infatigable don à raconter de la merde :

 « … mais lorsqu’on remet tous ces faits en ordre, on se rend alors compte de ce à quoi l’histoire commune nous demande d’adhérer : au fait que les bâtisseurs de la Grande Pyramide seraient par hasard et sans le savoir tombés sur une valeur de la coudée en lien avec pi,  le nombre d’or, et plus tard le mètre qu’au moyen-âge  sous l’impulsion de la royauté les bâtisseurs d’églises et de cathédrales  aurait par hasard adopté la même coudée royale que les bâtisseurs de la grande pyramide que des siècles plus tard on aurait par hasard décidé de diviser la circonférence de la Terre en 40 millions de parties qui aurait alors donné par hasard une valeur du mètre  égal à cinq empans et une valeur de la coudée royale égal à Pi / 6»

… c’est-à-dire un gros résumé de tous les mensonges entendus dans les dix dernières minutes et mal ficelés ensemble : on a donc le raccourci foireux entre la coudée et Pi, le nombre d’or et le mètre qu’ils n’obtiennent qu’en bidonnant à mort leurs calculs, le mensonge sur la résurgence de la coudée alors que, comme dit plus haut, c’est une unité de mesure universelle qui n’a aucun rapport avec le mètre, le mensonge sur la division de la circonférence terrestre en 40 millions de parties, etc, etc !

« Je ne sais pas pour vous mais pour moi tout ça ne tient pas. A moins d’être un adepte  inconditionnel du hasard, ne serait-il pas plus rationnelle d’envisager que celui qui a soufflé de diviser la  circonférence de la terre en 40 millions de parties savaient pertinemment ce qu’il faisait et qu’il s’agirait aussi 620 surprenant que ça puisse paraître d’une discrète et lente chaîne de  transmission multimillénaire »

Et en quoi ça serait plus rationnel sachant que ce n’est qu’une hypothèse dont tu n’as pas le moindre indice qu’elle est réelle ! C’est une nouvelle assertion pour Sylvie ! Non, ce n’est pas rationnel, c’est juste idiot, tu sautes directement de l’idée à la conclusion : quelles preuves tu as que cette unité de mesure a bien été transmise jusqu’à nos jours ?

R I E N.

Et je l’ai déjà dit mais, quel est le putain d’intérêt de transmettre une unité de mesure ? A quoi ça sert de s’emmerder à tout calculer, mesurer, peser, quantifier en coudées, livres, empan, pouces, lieues, années-lumière si tu connais DÉJÀ le mètre ? C’est n’importe quoi, ça revient à découvrir un remède miracle contre le cancer et le sida combinés et à laisser les autres médecins galérer juste pour qu’ils y arrivent tout seul !

(1 :15 :10)« Ce choix de diviser la circonférence de la terre en 40 millions de parties fait que le diamètre de notre planète vaut quasiment la racine carrée du nombre d’or »

18.JPG

Mais depuis quand « QUASIMENT » est le synonyme de « EXACTEMENT » ?! Vous vous rendez compte que vous affichez carrément à l’écran la preuve de l’échec de votre théorie? Soit le résultat d’un calcul est exact, soit il ne l’est pas, et là, ça n’est pas le cas!

Allez, au prochain épisode, on sort des platitudes algébriques pour revenir à des mensonges plus traditionnels!

 

Rejoignez le Complot sur Facebook!

Ou même ici: @LeeSapeur

 

COMPTEUR :

Sophismes : 22 + 9

Mensonges : 40 + 9

Assertions : 19 + 5

Victimisations : 4

Dénigrements: 6 + 1

Méthodologie foireuse : 10 +5

 

Bibliographie :

CAVEING Maurice, Essai sur le savoir mathématique dans la Mésopotamie et l’Égypte anciennes, Presses Universitaires du Septentrion, 1994.

PICHOT André, La naissance de la science, (Tome 1) – Mésopotamie, Egypte, Folio, 2014.

HOEFER Ferdinand, Histoire des mathématiques : depuis leurs origines jusqu’au commencement du XIXe siècle, Hachette, 1874.

MAYER-ASTRUC J.-P., A propos du papyrus mathématique Rhind, Bulletin périodique de la Fondation Egyptologique Elisabeth, Chronique d’Egypte, 1960.

BECKER O., HOFFMANN J., Histoire des mathématiques, Paris, 1956.

VITRAC Bernard, Euclide et Héron : Deux approches de l’enseignement des mathématiques dans l’Antiquité. Science et vie intellectuelle à Alexandrie (Ier-IIIe siècle après J. C.), Publications de l’Université de Saint-Etienne, 1995.

ERMAN A, RANKE H., La civilisation égyptienne, Paris, 1963.

DORMION Gilles, La Chambre de Chéops, Fayard, 2004.

AUGUSTYNIAK Szymon, DATING THE TIWANAKU STATE ANÁLISIS CRONOLÓGICO DEL ESTADO TIWANAKU, Chungara: Revista De Antropología Chilena, vol. 36, no. 1, 2004.

BLOM, JANUSEK, BUIKSTRA, A re-evaluation of humans remains of Tiwanaku, in Tiwanaku and Its Hinterland, Archeology and Paleoecology of an Andean Civilization, Smithsonian Institution Press, 2003

POCHAN André, L’énigme de la grande pyramide: L’horizon lumineux de Khoufou, Laffont, 1971.

DASH Glenn, The Great Pyramid’s Footprint: Results from Our 2015 Survey, AERAgram, 2015.

3 réflexions au sujet de « Bâtisseurs de l’Ancien Monde, épisode VI »

  1. Bonjour, bonne poilade sur ces charlatans et beau travail , je te lis depuis un moment
    Je le fais car je suis un peu près sûr d’avoir croisé Leplat sur un forum généraliste où il exposait ses théories numérologistes . Je m’en rends compte avec ce cercle divisé par 6 arbitrairement.
    Un jour il m’a dit que dans une fouille archéologique il fallait chercher ce qui faisait 1 metre , par exemple si il y avait une poutre de cette distance il fallait se concentrer dessus. Je lui ai alors demandé ce que l’on faisait des autres qui n’avaient pas cette longueur, pour lui c’était sans importance. J’ai beau eu lui expliquer qu’il fallait prendre l’ensemble des poutres pour comprendre mais non pour lui j étais fermé d’esprit, bref la rhétorique habituelle des concomploteux
    Voilà pour montrer le niveau stupide qui ne comprennent rien de ce genre de personne

    J'aime

Répondre à vancon guillaume Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s