Pourquoi leur parler comme ça ?

Récemment, un lecteur m’a interpellé sur le site pour me demander l’intérêt et le but du ton caustique, méprisant voire franchement agressif que j’emploie en parlant des complotistes et des pyramidiots, demandant si ça ne desservait pas mon propos plus qu’autre chose.

C’est une bonne question, et je crois que ça vaut le coup d’y revenir un peu plus longuement. J’ai beaucoup réfléchi sur le ton que je devais adopter avant de créer Scientos, et j’assume complètement celui que j’ai choisi.

Ce qui est sûr, c’est que je n’essaie pas de convaincre ceux qui auront avalé tout cru cet immonde film. Bien avant de me lancer dans cette entreprise, j’ai beaucoup, beaucoup lu et échangé avec ce genre d’individus et j’en suis venu à la conclusion que ceux-là sont déjà dépourvus du degré de remise en question indispensable pour se rendre compte de l’escroquerie intellectuelle de ces films.

Je pense qu’on peut diviser le public en trois parts : la première représente la petite frange de ceux qui savent déjà que LRDP et sa suite sont un tissu d’âneries, soit parce qu’on le leur a déjà expliqué, soit parce qu’ils sont eux-mêmes des professionnels du monde scientifique ou enfin parce qu’ils ne le sont pas, mais qu’ils sont suffisamment cultivés ou/et instruits pour s’en être rendus compte eux-mêmes.

La seconde représente les 80% du public, des gens pas spécialement ignorants ni cultivés, mais qui ne sont simplement pas intéressés par le sujet ou qui ne le découvrent que sur le tard ; ces gens-là ne sont ni d’un bord ni de l’autre et sont donc dangereusement sensibles à la propagande complotiste. Et pas qu’en termes de recherche historique d’ailleurs, mais c’est un autre débat.

La troisième représente l’ensemble des complotistes de tout poil, qui pour la plupart étaient déjà partisans de ce genre de théories fumeuses avant d’avoir vu BAM et qui le seront encore après, qui se targuent de curiosité mais qui sont en réalité incapables de se remettre en question, et gobent aveuglément tout ce qu’on leur dit du moment que « c’est contre la vérité officielle ».

Le public que je vise, ce sont les deux premières parties, mais plus particulièrement la deuxième.

Je me fiche complètement de la troisième ; je ne cherche pas à débattre avec les partisans de ces théories (et je vous prie de croire que ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé, avec et sans le ton très ferme que j’emploie), sachant qu’ils sont imperméables à ces invitations.
Et si vous pensez que cela vaudrait pourtant la peine d’essayer, je vous suggère de visionner ces exemples de tentatives précédentes, par des spécialistes du milieu :

Si vous avez eu le courage de visionner tout ça, vous devriez être d’accord pour dire qu’il y aurait plus d’intérêt a discuter avec une commode qu’avec un Jacques Grimault.

Ne croyez pas que j’ignore les conséquences de mon discours et des mots que j’utilise : je sais parfaitement que je vexe encore plus les pyramidiots en disant d’eux qu’ils sont idiots. Sauf que je n’essaie pas de les désintoxiquer : c’est impossible ou presque. Comme toute bonne foi aveugle qui se respecte, la croyance envers ces théories de civilisations avancées et disparues et en un complot mondial cherchant à dissimuler telle ou telle vérité ne peut supposer la moindre remise en question.

Le seul public que j’espère toucher, c’est la deuxième partie évoquée plus haut, les 80%, le tout venant, vos voisins ou votre tante, bref la masse des téléspectateurs et lecteurs qui peuvent se faire convaincre, en un seul visionnage de LRDP, que les archéologues vous cachent quelque chose, qu’il y a un secret bien caché derrière la construction des pyramides aztèques ou que la 5G vous transmet la COVID.

Je considère donc que n’étant pas -ou pas encore- partisans d’un bord ou de l’autre, cette masse du public n’a aucune raison de se sentir directement concernée quand je dis que Patrice Pouillard est un énorme fumiste en prenant des mesures absurdes dans sa grotte indienne.

D’autre part, ce lecteur m’a fait remarquer que « tout le monde n’a pas les formations scientifiques que tu as pour juger ce film« .

Je l’ai déjà dit, mais je vais le répéter encore une fois : a de rares exceptions près, il n’est pas besoin d’avoir une formation scientifique pour comprendre la plupart des mensonges et des erreurs rhétoriques des films comme Bâtisseurs de l’Ancien Monde. A titre d’exemple, je suis personnellement diplômé d’une licence d’histoire et d’un master 2 d’archéologie, et je n’ai jamais eu a faire appel à ces connaissances pour débunker LRDP en entier. Vous n’avez pas besoin d’un doctorat pour comprendre les immondes mensonges que postillonnent les Grimault, les R&AW ou les Pagan TV; tout ce qui est nécessaire, c’est un minimum de jugeote et quelques recherches sur internet.

Exemple : pour trouver cette vidéo YouTube expliquant le transport de l’obélisque de Louxor jusqu’à Paris, je n’ai eu qu’a taper trois mots dans la barre de recherche : obelisk Paris moving.

C’est le paradoxe de ces vidéos et de ces articles : les mensonges qu’ils profèrent sont tellement grossiers, tellement enrobés d’ésotérisme de supermarché et de victimisation surjouée, qu’on les prends comme argent comptant, sans se rendre compte que trouver la vérité derrière est à la portée de n’importe quel collégien.

Reste donc le ton : pourquoi être si agressif dans mes paroles ?

Parce que c’est percutant.

Et tout simplement parce que je pars du principe que la politesse et la cordialité se méritent, et qu’une Bleuette Diot ou un Quentin Leplat perdent ce droit dès l’instant où ils se permettent de diffamer sans preuves et sans arguments des gens comme Jean Leclant, Ieoh Ming Pei ou Jean-Pierre Adam, qui ont consacré leur existence et leurs efforts à leur art et l’étude de notre passé.

Ils diffament, mais pire encore, ils désinforment. Ne croyez pas qu’à l’ère du numérique et du papier, nos connaissances sur le passé commun de l’humanité sont immuables et définitives. Il est extrêmement facile de les manipuler ou les faire disparaître.

A l’heure où l’intégrisme religieux, les idéologies violentes et le complotisme se répandent plus fort que jamais comme des maladies infectieuses de l’esprit, les tenants de ce genre de théories ne font que souffler sur les braises et propager toujours plus de bêtise et d’ignorance crasse. D’après ce sondage, 27% de nos concitoyens croient aux Illuminatis. L’autobus que vous avez pris ce matin pour aller au travail contenait environ 60 personnes; c’est-a-dire que 16 d’entre elles y croyaient, et six pensent encore que nous n’avons jamais mis les pieds sur la Lune.

D’accord, tout est relatif. Il n’empêche qu’en laissant la libre parole à des individus qui ne cherchent qu’à augmenter ces chiffres contre un ennemi invisible dont ils n’ont jamais vu la couleur, on condamne à long terme notre patrimoine.

Je n’ai donc aucune raison de tendre l’autre joue et de faire le moindre effort pour travestir ce que je pense. D’autres le font, et le font mieux que moi. C’est une patience que je n’ai pas, et que je n’aurais jamais.

J’assume chaque mot que j’écris ici et si le ton que j’emploie vous choque, vous faites avec.

En attendant, bonne année 2021, et on se retrouve bientôt pour un nouvel article !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s